CHABBAT & FETES JUIVES

Tous les vendredis soirs, les samedis et les jours de fête, Moadon vous accueille pour les offices. Des moments conviviaux où chacun participe quelque soit son niveau ; des plus jeunes aux plus âgés, du moins ashkénaze au plus sépharade ! La participation des fidèles aux commentaires de la paracha le vendredi soir, la relecture d’une partie de sa paracha de Bar Mitsva, les distributions de bonbons (avec et sans sucre !), les moments partagés autour des kidouch du samedi ou des repas communautaires, donnent un ton amical et une ambiance chaleureuse.

Moadon a fait le choix de ne pas mettre aux enchères les mitsvot. Mais comme vous le savez notre association vit grâce à des subventions et à vos dons. Nous comptons donc sur vous. Un reçu CERFA vous sera délivré. Vous pouvez adresser vos dons :
– par chèque à l’ordre de Moadon,
– en CB par téléphone 01 44 53 02 23,
– en espèces,
– en ligne.

Offrir un kidouch

Si vous souhaitez offrir un kidouch à l’occasion d’une naissance, d’un mariage, d’un anniversaire… ou si vous souhaitez « réserver » la lecture d’un passage de la Torah ou de la Haftarah.

Se souvenir

Depuis janvier 2016, vous pouvez rappeler la mémoire de vos disparus dans l’Arbre du Souvenir ; une œuvre magnifique exposée à Moadon. La particularité de cet arbre réside dans les valeurs qui sont associées aux noms des défunts. Une manière de transmettre, toujours.

Faire un don

L’ensemble des dons récoltés est réservé à différents projets de solidarité que Moadon organise tout au long de l’année.

Renseignements et inscriptions auprès de Eva :
eva@moadon.fr 01 44 53 02 23

TSEDAKA

Depuis sa création, Moadon se mobilise à l’occasion de l’Appel National pour la Tsédaka. Nos objectifs sont bien définis :
– Faire connaitre la Campagne du Fonds Social Juif Unifié,
– Récolter un maximum d’argent pour les plus nécessiteux d’entre nous,
– Inciter les jeunes et les moins jeunes à participer et à s’impliquer pour les autres.

L’apprentissage du don est une valeur essentielle que nous voulons transmettre à nos jeunes. Pour cela, nous organisons une multitude d’actions accessibles à tout âge : du tournoi de volley au cours de cuisine en passant par le zumbathon, ou encore les tournois d’urban foot, de belote, de ping pong… Il y en a vraiment pour tous les goûts ! Ainsi, Moadon a déjà reversé plus de 100 000 € en faveur de l’Appel National pour la Tsedaka.
Une récolte de vêtements est également organisée à Moadon. Chacun peut alors contribuer à la Tsedaka en offrant des habits en bon état. L’ensemble des vêtements est alors redistribuer par l’association Vétaher. Ce mois de décembre voit son apogée à l’occasion de la Soirée de la Solidarité se tient dans nos locaux. Nous accueillons alors de nombreuses personnalités de la communauté.

Vidéo Tsedeka (décembre 2016)                       Vidéo Tsedeka 2016

HINENI

A l’occasion du 20ème anniversaire de Moadon, nous avons souhaité donner un nom à la mission que nous organisons en Israël : Mission Hinéni. Le mot Hinéni s’est imposé, soufflé par le Grand Rabbin de France Haïm Korsia.

« Hinéni signifie en hébreu « me voici ». C’est D.ieu qui le premier dans la Bible dit hinéni car Il est toujours présent pour nous. C’est le même mot qu’utilisent les prophètes pour répondre à D.ieu lorsqu’Il les interpelle. Ces femmes et ces hommes qui doivent tout abandonner, tout quitter pour répondre à un appel disent simplement hinéni. Ils signifient par là qu’ils sont présents pour D.ieu, présents pour porter Sa parole, présents afin d’être au service des autres. Abraham, Jacob, Joseph, Isaï, Samuel, David… ont tous affirmé hinéni, mais chacun à leur façon car il y a autant de sens à cet engagement que de prophètes et de patriarches.

Comme aujourd’hui, il y a autant de façons de s’engager au cœur de Moadon. Certains organisent des colos, d’autres les font vivre, d’autres y participent, d’autres encore viennent aux cours de zumba, de krav maga, certains assurent la sécurité, d’autres prient, certains lisent la Torah, d’autres encore jouent au ping pong ou à la belote mais tous s’engagent. Pour leurs enfants, pour la jeunesse, pour le futur, pour donner vie à des moments de bonheur et de partage.

Dire hinéni c’est oser faire un pas en avant, non pas pour être sous les feux des projecteurs mais pour être responsables des autres. Hinéni est une façon d’être un frère pour l’étranger, un gardien pour le faible, un pilier pour celui qui chancèle. Affirmer hinéni c’est permettre aux autres de s’investir à leur tour, de suivre un exemple. Hinéni c’est être non plus un consommateur de ce que d’autres produisent, mais un bâtisseur, un créateur de lien et de sens. Hinéni c’est s’investir pour les autres, et peut être, tout simplement, hinéni c’est être Juif.»

Extrait d’un texte du Grand Rabbin de France Haïm Korsia, rédigé à l’occasion des 20 ans de Moadon.

Concrètement, hinéni, est écrit au dos des talith utilisés par nos fidèles. C’est le symbole de l’engagement des Moadoniens fasse aux différents défis prévus par l’équipe de permanents ou imposés par l’actualité.
Quelques exemples d’actions Hinéni :

– Financement de kits de secours pour Sauveteurs Sans Frontière,
– Collecte de fonds pour reboiser les forêts d’Israël suite aux incendies de 2016,
– Augmentation croissante de la préparation et de la distribution des paniers de Pessah,

– Création d’un groupe de bénévoles pour renforcer la sécurité de la Maison,
– Distribution plus importante de bourses pour permettre à des enfants de partir en colo,
– etc.